Demandez notre documentation Inscrivez-vous

Témoignages

Nos étudiants

Stages au Japon

Alix - 3e année Manga Pro - Illustration

- Lieu de votre stage

Je bosse à la maison, car il n’y avait pas de place au bureau. Du coup, je travaille avec Accela, une entreprise de jeu vidéo style otome game.

- Quelles sont les tâches qui vous sont confiées ?

On m’a donné des instructions pour des characters designs de personnages. Du coup, je les exécute, je leur rends, et ils me renvoient des retours sur les choses à changer ou les prochaines étapes à faire.

- Comment vous sentez vous par rapport à votre travail ?

Vu que c’est un premier stage dans ce milieu, avec tous les artistes doués aux alentours, forcément c’est dur d’être confiant. Mais au moins j’apprends un peu tous les jours et ce sont les exigences de la boite qui me font progresser. 

- La vie au Japon 
 
Alors j’appréhendais un peu, surtout niveau communication. Mais comme je bosse à la maison, j’ai le temps d’organiser mon emploi du temps, je peux aller prendre l’air de temps en temps et parler à quelques personnes sans trop de stress. Les japonais sont plutôt cools mais y a toujours cette pression, je trouve. Mais c’est sympa, entre les karaokés, les restaurants partout, les book-offs, y a vraiment de quoi s’occuper ! 
La coloc’ se passe bien, tout le monde est à fond boulot, mais franchement c’est plutôt cool. 
Personnellement, la France me manque un peu. Surtout la nourriture. Mais pas les galères du moment. Mais sinon ça va.

Ça va me manquer de pouvoir aller au konbini en pyjama à 3h du matin. Et aussi de pouvoir me balader dans les rues le soir sans craindre pour ma vie. 

Armony - 3e année Manga Pro - illustration

Lieu de votre stage  

Chez Digital Works Entertainment, une boîte de jeux vidéo qui se situe à Yoyogi.

- Quelles sont les tâches qui vous sont confiées ?  

Jusqu’à maintenant j’ai eu la chance d’être responsable du design de plusieurs nouvelles armes dans un jeu et, miracle, ils ont été validés.
Et en ce moment je travaille sur des charas designs pour un autre jeu.

8h Réveil (je suis tout le temps en retard though)
10h Train
10:45 arrivée au travail
11h réunion matinale puis début du travail.
14:30J’ai une heure de pause déjeuner que je peux prendre n’importe quand dans la journée. Je la prend en général à 14h30 ou 15h.
20h réunion de fin de journée, puis fin du travail.
20:10 Train
21h 21:30 arrivée à la maison.

- Comment vous sentez vous par rapport à votre travail ?

Je ne suis pas du tout plus confiante qu’avant, au contraire.
En effet travailler en plein milieu d’une équipe de pros est très stressant ! 
En revanche, c’est aussi très motivant par moment car tout le monde travaille très dur. Ce qui est cool c’est que j’ai enfin une véritable image de ce que sont les attentes du monde professionnel par rapport à celles d’une école. Et aussi, je n’arrive pas à croire que j’ai pu désigner des armes qui vont être dans un de mes jeux préférés. C’est quelque chose de fou pour moi. Même le fait de faire du chara design sur le même jeu que mon équipe, ça me fait tout drôle parce qu’on travaille sur la même chose mais qu’eux, ce sont des pros ! x)

Je n’ai pas de mal à communiquer avec mes collègues, hormis à cause du stress par moments. Ce qui est plus difficile c’est que pour chaque tâche je reçois des documents entièrement en japonais et qu’il m’est déjà arrivé de mal comprendre un passage, ce qui entraîne un retard après lorsque je dois corriger.

- La vie au Japon 

Comment ça se passe ? Est ce que ça ressemble à ce que vous imaginiez ? 

C’est mille fois mieux que tout ce que j’ai déjà pu imaginer, et je n’arrive toujours pas vraiment à croire que j’y sois enfin. 

La colocation se passe bien ?  

Oui très bien.

La France vous manque t elle ?  
Non, pas le moins du monde, mais le pain si ! 

- Petite remarque générale ? Ou anecdote rigolote ?

C’est une expérience à la fois très éprouvante et formidable.
Je suis généralement crevée à la fin de mes journées et le travail peut-être très stressant par moments, ainsi que le simple fait d’être au Japon, car on sent très très bien qu’on porte l’étiquette « étranger ».
Mais c’est aussi vraiment super de pouvoir passer autant de temps dans une vraie boîte, et côtoyer des gens ayant tous une très grande connaissance du monde du jeu vidéo et du graphisme. Je suis très reconnaissante envers mon chef d’équipe pour tout ce qu’il m’a déjà appris jusqu’à maintenant, et mes collègues sont très gentilles, malgré le fait que les deadlines soient très proches.
Puis j’ai une carte pass spéciale rien que pour moi alors que je ne suis qu’une stagiaire hehe.

Et sinon je pense que les combinis vont vraiment nous manquer quand on rentrera en France !xD

Corentin - 3e année Manga Pro - Manga

- Lieu de votre stage

Je travaille sur un manga pour la 1ère place d’un concours avec mon éditeur donc je travaille directement à l’appartement ou j’habite, les seules choses qui se font en dehors sont les rendez vous avec l’éditeur pour corriger, discuter de la suite etc...

- Quelles sont les tâches qui vous sont confiées ?  

Comme je l’ai dit avant je travaille avec mon éditeur sur un oneshot dans le but d’atteindre la première place du concours de son magazine.

- Comment vous sentez vous par rapport à votre travail ?

Niveau communication, étant donner que je n’ai pas encore un japonais assez bon, je passe par M.Suneya et les traducteurs de l’école pour communiquer avec mon éditeur en attendant que mon niveau soit suffisant, sinon je suis globalement content du travail que je fournis, mais ma satisfaction n’est pas la plus importante c’est surtout celle de mon éditeur et sa validation qui compte.

- La vie au Japon 

La vie au japon est très sympa, calme et assez plaisante, la France me manque beaucoup bien évidemment avec tout mes amis et ma famille, mais j’essaie de profiter un maximum de la chance que j’ai d’être ici. La colocation se passe bien.

- Petite remarque générale

j’ai vraiment envie de travailler avec les japonais en ce qui concerne le manga, et de donner le meilleur de moi même dans ce domaine et encore plus depuis que j’ai rencontrer mon éditeur et le japon, donc c’est que bénéfique.

Raphaëlle - 3e année Manga Pro - Manga

- Lieu de votre stage

Toutlemonde Production, maître de stage Frédéric Toutlemonde.

- Quelles sont les tâches qui vous sont confiées ?

 Je ne peux pas trop en parler, je fais surtout pas mal de tâches administrative en lien avec d’autres entreprises, et je travaille sur la préparation d’événements à venir.

- Comment vous sentez vous par rapport à votre travail ?

Je me sens très à l’aise, je suis vraiment dans l’univers qui me correspond. Je m’épanouis beaucoup dans ce que je fais même si certains moments sont plus difficiles que d’autres, mais dans l’ensemble tout se déroule pour le mieux. 

- Arrivez vous à bien communiquer avec les collègues ?

En dehors de certains rendez-vous à l’extérieur, je peux faire mon travail depuis la maison et envoyer aux dates convenus mes documents, je n’ai pas de collègues à proprement parler. J’ai, en revanche, rencontré beaucoup de personnes au cours de certains évènements avec qui j’ai pu dialoguer sans trop de difficulté même si certains étaient d’autres nationalités (pas forcément que japonais).

- La vie au Japon : Comment ça se passe ? Est ce que ça ressemble à ce que vous imaginiez ?

La vie japonaise me plaît beaucoup ! Avant de partir j’ai lu beaucoup de livre et regardé beaucoup d’émissions pour préparer au mieux mon voyage, mais je n’ai rien imaginé de spécial, je me suis un peu laissée emporter par le voyage sans trop réfléchir. Dans tout les cas je ne suis absolument pas déçue !! 
 
- La colocation se passe bien ?

La colocation se passe très bien ! Même si nous avons chacun des rythmes différents, nous arrivons à bien nous entendre et à se payer de bon fous rires !

- La France vous manque t elle ?

Absolument pas !!! Je n’ai aucune envie de rentrer !! La seule chose pour laquelle j’ai éventuellement l’envie de rentrer c’est pour voir mes proches pour leur raconter et leur montrer tout ce que j’ai vécu ! Mais c’est bien la seule raison.

- Petite remarque générale ?

Franchement, si j’ai l’opportunité de pouvoir travailler et donc de vivre au Japon, je n’hésiterai pas 1 seule seconde ! J’ai vraiment été super heureuse de pouvoir vivre une expérience de vie comme celle-là ! Je ne regrette absolument rien !

Etudiants en Manga

Lola
20 ans - Année Prépa Manga

Le lycée, c’était pas vraiment mon truc. J’ai découvert Human Academy par hasard sur Facebook pendant mon année de Terminale L, j’ai ensuite fait un stage de découverte de 3 jours en hiver, qui m’a convaincue de tenter l’examen d’entrée. Mes parents m’ont tout de suite encouragée pour entrer dans cette école.

Cyril
22 ans - Manga Pro 1ère année

Les professeurs viennent tous du milieu professionnel et artistique, de l’Europe ou du japon, et donc on sent que c’est une école sérieuse, et qu’au bout de 3 ans on aura les exigences nécessaires pour s’intégrer le monde de travail.

Mickaël
Game Pro 1ère année

En un an de Game prépa, je pense avoir appris les bases de la création de jeux vidéo, en tant que concepteur d’idées ou en tant que programmeur. Mon but étant de créer un MMORPG, j’ai hâte d’être en 3e année pour commencer à apprendre la programmation et les fonctionnalités en réseau.

Dinuka
Manga Pro 3e année - spécialité animation

Cette année, on fait notre projet de professionalisation, un film d’1 min - 1 min 30 sur After Effects, TV paint et Photoshop. On va y montrer tout ce qu’on a appris. Maintenant, nous avons une salle rien que pour nous avec du matériel tout neuf. C’est très agréable de venir travailler sur nos projets, on bénéficie des conseils de tous les professeurs à chaque étape de création et production de nos films.

Diplômés

Kenshiro Sakamoto
Manga-ka Kenshiro SAKAMOTO sensei diplômé en 2004


Plus j’avance, plus je comprends combien il est important d’établir une relation de confiance avec les éditeurs. La communication est essentielle pour que l’auteur puisse comprendre et transcrire au mieux les émotions qui réussiront à toucher les lecteurs. Les professeurs et toutes les rencontres à la Human Academy ont servi à affiner ma personnalité, ma façon de communiquer, ainsi que beaucoup de techniques qui me servent à créer mes histoires et personnages. Si vous apprenez à vous connaître, vous saurez ce que vous pouvez faire naturellement. Vos points faibles doivent être améliorés doucement. Mais avant tout, faites de votre mieux pour travailler vos préférences naturelles.
Après son diplôme, travaille comme Mangaka professionnel. Son oeuvre principale est BUSTER
KEEL ! (Publié chez KANA en France). Il dessine « Shikkoku no Ten » en octobre 2015 dans « Magazine R » Kodansha.

Chika Iwashita
Manga-ka, diplômée du cursus « manga »


Comme Human Academy est composée de professeurs de premier ordre, il était très intéressant d’écouter leurs expériences de terrain. J’ai réussi à faire paraître mon premier manga dans la revue « The Margaret » juste avant la fin de mes études en février. Ensuite, deux ans après ma sortie d’école, mon manga « Konna Hatsukoi » est sorti en livre. Depuis, on me demande même d’autres choses, tels que le design des cartes de voeux du département « édition » du magazine « Margaret » ou encore l’illustration d’un magazine de voyance. Si vous croyez en vous, toutes les portes s’ouvriront !

SQUARE ENIX CO., LTD.
Ryo Takabayashi Game designer - Chef de projet sur Dragon Quest X


Le fait de faire des projets de jeux complets à la Human Academy est un gros avantage. Je vois une réelle différence entre les nouveaux employés qui ont déjà l’expérience de faire des jeux entiers et ceux qui ne l’ont pas (même s’ils ont une connaissance théorique). D’après mon expérience d’étudiant, si vous recevez des conseils de vos professeurs que vous ne comprenez pas encore, ils restent dans votre mémoire et quand vous en saisirez le sens, ils vous seront vraiment très utiles pour votre travail.

CyberConnect2 Co., Ltd.
Shota Matsumura Game designer

Responsable du développement de nouveaux jeux et applications sur smartphones


La plupart des applications pour smartphones sont distribuées dans le monde et sont jouées par beaucoup de personnes. Mon idée est que « Si les créateurs ne comprennent pas le plaisir du jeu, ils ne peuvent pas faire de jeux vraiment amusants ». « Apprendre en s’amusant » avec les professeurs et les camarades à la Human Academy a été le fondement de mon travail actuel.